aromatherapie aromachologie naturopathie luxembourg naturoscentsL’aromachologie, qu’est ce que c’est ?

L’aromachologie ou olfactologie, est définie comme la science des odeurs et de leurs effets sur le psychisme. Elle est considérée comme une branche de l’aromathérapie.

Le pouvoir des odeurs

L’odorat est le sens privilégié pour accéder et travailler nos émotions sans passer par le jeu du mental et de l’analyse. Ainsi, l’olfaction d’huiles essentielles est un outil puissant pour vous accompagner à :

image 1💐Augmenter votre confiance en vous, affirmer vos forces,           💐Apporter un apaisement, un calme intérieur,

💐Améliorer votre concentration et/ou motivation,                       💐Améliorer la qualité de votre sommeil

💐Se délester de dépendances ou d’attachements,                            💐Avoir une communication juste et fluide

💐Traverser certains passages de la vie.

 

marketing-olfativo-280x300Comment ça marche ?

Ce lien entre les odeurs et les émotions s’expliquent par celui existant entre l’organe du sens, le nez, et le cerveau ainsi que par la structure même du cerveau.

Les molécules odorantes sont reconnues par des récepteurs sensoriels puis transformées en messages qui parviennent alors au cerveau limbique, d’où ils sont répartis notamment vers l’hypothalamus et le thalamus.

aromacho2

L’hypothalamus est le centre dont dépend l’élan vital, le désir et l’énergie nécessaire pour l’action. Il fait partie du cerveau primitif, encore appelé reptilien, responsable des mécanismes inconscients assurant la survie de notre organisme, comme les rythmes respiratoires et cardiaque, la température du corps, l’alternance entre veille et sommeil, mais aussi des comportements liés à la survie de l’espèce. Le thalamus, lui, participe au cerveau cognitif ou néocortex, qui gère nos fonctions conscientes, comme le langage, le raisonnement, l’apprentissage ou la créativité.

Le cerveau limbique prend place entre le cerveau reptilien et cognitif. Il s’occupe plus largement de notre monde intérieur : émotions, mémorisation, motivation. C’est aussi lui qui « connote » l’information olfactive reçue en agréable ou non. Il est source du plaisir et déplaisir, d’émotions, mais aussi de l’apprentissage et de l’attachement, voire de dépendance. Le cerveau limbique est aussi le premier siège de la mémoire.

L’information reçue par l’olfaction arrive donc d’abord au cerveau limbique, cerveau émotionnel par excellence.

Avec ces éléments, nous comprenons aisément comment l’olfaction d’odeurs peut ainsi ramener à notre conscience des souvenirs enfouis, agir à la fois sur le physique et sur le psychisme, et donc amener des changements psycho-corporels comme calmer un stress et ses effets physiques, induire un lâcher prise, favoriser le sommeil, améliorer les capacités de concentration, la confiance en soi, la communication, et bien d’autres. Elle est ainsi de plus en plus répandue dans les centres hospitaliers, les maisons de retraite, les salles de réunion que ce soit pour aider un individu en particulier ou induire une ambiance sereine et constructive. Elle est également utilisée en marketing olfactif…

« Les parfums sont les sentiments des fleurs et des plantes » Heinrich Heine

Les sentir et un échange, un voyage commencent…

articles-1497194478599-AROMACOLOGIE+3.png

 

image widget3

Une réponse sur « L’aromachologie : le pouvoir des odeurs »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s