Coronavirus – Comment nous protéger, nous et nos proches ?

Ces dernières semaines, j’ai joué un peu ma guerrière en me disant que ce n’était qu’une simple grippe, pas grave, et même pas peur ! Les médias transmettent tant d’informations négatives et souvent erronées 😉 Oui… mais sont arrivées des mesures de plus en plus drastiques allant jusqu’au confinement. Alors j’ai enfin écouté les journaux télévisés, creusé les informations reçues de toute part, des plus alarmistes ou plus complotistes, mais surtout scientifiques et médicales, qu’elles soient de synthèse pharmaceutique ou naturelles, et je prends conscience de ce virus et à de sa dangereuse propagation…
Dans cet article, je vous propose donc des solutions pour augmenter vos défenses immunitaires et pour vous protéger, en plus des mesures primordiales préconisées par les gouvernements.
N’hésitez pas à me contacter pour des conseils plus personnalisés.
Prenez soin de vous et de vos proches.

Réhaussons nos défenses naturelles…

Des plantes pour nous aider :

L’échinacée : augmentation des défenses naturelles, antibactérienne, anti-virale, antifongique et antiparasitaire. Une prise prolongée est déconseillée en cas de maladie auto-immune, et bien entendu, contre-indiquée en cas d’allergie aux astéracées;

Le cyprès : antiviral, notamment envers les coronavirus, activité protectrice du tissu conjonctif au niveau pulmonaire et vasculaire (d’où son efficacité également pour traiter l’insuffisance veineuse et soulager les hémorroïdes) ;

L’astragale : stimulation du système immunitaire, anti-virale par inhibition de l’adsorption des virus, anti-inflammatoire et anti-allergique, anti-vieillissement par action anti-oxydante

L’éleuthérocoque : plante adaptogène qui, en plus de stimuler, va être un boostant général également émotionnel, antiviral contre la grippe A, rhinovirus et virus respiratoire syncytial ;

Le plantain : anti-tussif et antihistaminique, antispasmodique bronchique, antibactérien, antiinfectieux, immunomodulant, antiinflammatoire ;

Le sureau : activité antivirale, muco-régulatrice, anti-oxydante et anti-inflammatoire ;

Des huiles essentielles :

Le laurier noble (Lauris nobilis): en plus d’être immunostumulant, des études ont montré sa forte activité antivirale sur le SARS-CoV.
Conseils :    Appliquez 4-5 gouttes d’huile essentielle de laurier noble sur la voute plantaire de chaque pied ainsi que 2 gouttes sur chaque poignet 3 fois par jour pour une pénétration rapide dans le sang.
Ou par prise orale : 2 gouttes d’HE de Laurier noble matin et soir sur support neutre (cuillère d’huile végétale ou de miel).

Les huiles de la famille des melaleuca : ravintsara, tea tree, niaouli

L’Eucalyptus globuleux (Eucalyptus globulus) qui présente une meilleure efficacité broncho-pulmonaire et un spectre d’action plus large que l’eucalyptus radiata – A utiliser en diffusion

La mycothérapie avec les champignons médicinaux tels que le Reishi, le Maitaké, le Shitaké et le pleurote que vous pouvez intégrer également dans votre alimentation. Ceux-ci présentent l’avantage de travailler votre système immunitaire et de booster votre vitalité. Efficacité garantie !

La micronutrition :

La vitamine D : une dose quotidienne est à préférer aux doses bi-hebdomadaires, mensuelles, ou trimestrielles. Dose recommandée : 1000UI/jour d’octobre à mars.

Le magnésium : oui mais pas n’importe lequel 🙂 Pour faire simple, le magnésium est toujours complexé à un « transporteur » qui permettra une assimilation plus ou moins efficace : les oxydes, chlorures, carbonates et autres sources inorganiques ne seront que faiblement assimilées et permettront ainsi de favoriser votre transit.. Là n’est pas l’objectif : choisissons donc le magnésium sous forme de glycérophosphate, bis-glycinate, citrate ou encore taurinate. Non, non ce n’est pas si compliqué : c’est indiqué sur chaque boîte de compléments, et si ça ne l’est pas, passez votre chemin 😉  La dose journalière : au moins 300 mg de magnésium (on parle bien de l’élément magnésium et non de transporteur + magnésium ;-)))
Notez que le chlorure de magnésium (sel de nigari) peut aider au contraire à enrayer les infections par nettoyage intestinal mais personnellement, je préfère d’autres options, notamment les huiles essentielles…

Le Zinc : oligo-élément essentiel pour la fabrication des globules blancs, antiviral. Mais attention : à prendre en amont de l’infection et non pendant pour éviter la prolifération bactérienne aussi !

La vitamine C : primordiale dans tous les mécanismes cellulaires, et virucide.

L’huile de Haarlem : mon chouchou, en cure régulière toute l’année ! Efficace notamment pour dégager les voies respiratoires et aider à détoxifier, … Son but : « neutraliser et éliminer »

La glutamine : carburant de nos entérocytes, kl est l’acide aminé essentiel de l’immunité. Si le corps en a besoin, il va le puiser dans les muscles, d’où l’asthénie et les courbatures en cas d’infections.

Les vitamines du groupe B, notamment les B1, B2, B6 et PP.

Les oligoéléments : Cuivre-Or-Argent, cuivre-germanium-argent, germanium

La gestion du stress :

La pratique de la cohérence cardiaque trois fois par jour (plus d’infos sur ce lien). Vous trouverez des applications gratuites sur vos smartphones pour vous accompagner ((Ma cohérence cardiaque, Respirelax+, etc..)

En cas de stress, techniques de gestion telles que l’aromachologie / olfactothérapie (olfaction d’huiles essentielles – plus d’infos), les élixirs floraux, les plantes telles que la rhodiole, plante adaptogène, etc…

Conseils Coronavirus

Les balades en plein air : on réoxygène notre corps et on le désacidifie,

Un mot sur les probiotiques… On entend souvent parler de probiotiques travaillant pour notre système immunitaire. Oui, c’est bien mais à condition de ne pas souffrir d’une perméabilité intestinale ! Donc pour ma part, à ne pas prendre sans l’avis d’un thérapeute : d’autres étapes peuvent être nécessaires en amont.

L’automédication n’est pas conseillée, ces indications sont données à titre informatif. Demandez conseil à votre thérapeute qui vous aiguillera sur des compléments alimentaires de qualité, sans contre-indication avec un quelconque traitement en cours.  Notez également que ces conseils ne remplacent pas un avis médical. En cas de symptômes, prenez contact avec votre médecin.

Et, surtout, prenons en soin quotidiennement 😉

Les causes de déficience du système immunitaire sont diverses : stress et anxiété, surmenage, insomnie, travail posté, déficits nutritionnels, mauvaise alimentation, surpoids, exposition à des toxiques, traitements médicaux, insuffisance hépatique, rénale ou respiratoire, âge, …

  • Éviter la consommation de certains aliments comme les produits laitiers animaux, le gluten, le sucre raffiné, les viandes rouges, et bien sûr les plats tout préparés !
  • Augmenter l’apport en oméga 3 (huile végétale de lin, cameline, noix), en magnésium (amandes, chocolat noir,…), en vitamine C (kiwis, choux, …), antioxydants (fruits et légumes rouges, oranges, spiruline, thé vert, thé matcha ….), minéraux (oléagineux, …)… 
  • Réduisons nos expositions et ingestions de charges toxiques : tabac actif et passif, ventilations efficaces dans les milieux de travail et de vie, désodorisants, parfums ambiance naturels, cuisson des aliments, médicaments non indispensables, cosmétiques, parfums bio, aliments, vêtements, produits ménagers, matériaux de construction et de décoration bio ou écologiques, …
  • Avoir un nombre suffisant d’heures de sommeil, s’offrir des temps de relaxation, c’est garantir sa vitalité et donc son système immunitaire
  • Maintenir une activité physique : en plus de stimuler nos défenses naturelles par la combustion de calories dans la mitochondrie, les endorphines libérées diminuent le stress et permettent ainsi un meilleur sommeil : la boucle est bouclée 😉

Ne nous laissons pas submerger par la peur : le stress et l’anxiété affaiblissent notre système immunitaire ! A fond la musique et la danse 😉
Méditation, cohérence cardiaque, et autres techniques de relaxation.

Les échanges et contacts humains positifs 😉

Assainissons notre atmosphère…

  • Aérer son intérieur pour renouveler l’air,
  • Diffuser des huiles essentielles reconnues comme actives contre le virus de la grippe : l’eucalyptus globuleux (Eucalyptus globulus) ; la bergamote (Citrus bergamia) ; le géranium (Pelargonium graveolens) ; la cannelle (Cinnamomum zeylanicum) ; le thym (Thymus vulgaris) ; l’oranger doux (Citrus sinensis) ; le tea tree (Melaleuca alternifolia) ; l’Eucalytus Blue Mallee (Eucalyptus polybractea).

Toutes ces huiles n’ont toutefois pas la même cinétique d’activité. Celles d’eucalyptus globuleux et de bergamote présentent la meilleure activité au bout de 10min d’exposition seulement. Les autres agissent au bout de 30minutes (la cannelle étant la plus active). Le tea tree (Melaleuca alternifolia) et  l’Eucalytus Blue Mallee (Eucalyptus polybractea) ont également une importante activité antivirale, le Tea tree étant capable d’inactiver complètement le virus.

A titre d’exemple, vous pouvez réaliser un mélange de :
5 gouttes d’HE d’Eucalytus globuleux
3 gouttes d’HE d’arbre à thé (tea tree)
1 goutte d’HE de cannelle
5 gouttes d’HE de bergamote
Puis le diffuser 3 minutes toutes les heures ou 10min toutes les 3h.
Bien entendu, ne pas utiliser en cas d’allergie à l’un des composants, ne pas diffuser en présence de femme enceinte ou allaitante ou d’enfant de moins de 6ans. Prudence chez des personnes asthmatiques, insuffisantes respiratoires : la diffusion doit se faire en dehors de leur présence et 10min avant leur retour dans la pièce.

Quand les symptômes sont là, n’hésitez pas à contacter un thérapeute averti pour vous aider à les soulager en plus des traitements allopathiques conventionnels prescrits par votre médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *