Oméprazole et autres IPP : le point…

La prévalence des traitements de longue durée par inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) est en forte augmentation.

Estomac_1_home made

 

Leur efficacité est prouvée et leur tolérance à court terme semble bonne. Cependant, il y a lieu de s’interroger sur d’éventuels effets indésirables lors d’administration prolongée. Le point sur les problèmes associés à l’usage des IPP.

Les effets indésirablesdes IPP le plus fréquemment rapportés sont les diarrhées, les nausées et vomissements, les douleurs abdominales et les maux de tête. Ils disparaissent rapidement après l’arrêt du traitement.

Mais attention à l’effet rebond et à la dépendance induite par les IPP!

Et surtout, les effets indésirables des IPP pour des utilisations à long terme concernant les infections digestives (23%), les infections respiratoires (17%), les fractures (23%), les troubles métaboliques (hypomagnésémies, déficit en vitamine B12) (12%), les néphrites interstitielles (16%) et les cancers (12%).

Pensez donc aux alternatives naturelles… 😀

Celles-ci pourront vous être conseillées de manière spécifique en consultation individuelle.

 

Source : Rev Med Suisse 2015; volume 11. 16651671

cliquez pour consulter le document pdf

stephanie etienne naturoscents naturopathie aromachologie dudelange luxembourg adresse

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s